web analytics

s'abonner: Articles | Commentaires | Email

leader

Français de souche

0 comm.
PARTAGER

« LE FRANCAIS DE SOUCHE N’EXISTE PAS » d’après le professeur Didier Raoult

Dans le POINT du 23 août, le professeur Didier Raoult a publié un article qu’il prétend scientifique sur l’origine génétique des Français.

On l’espérait scientifique…..puisqu’il nous assure qu’il a étudié cette question passionnante et tout à fait utile d’un point de vue scientifique…

On espérait donc des tableaux, des statistiques, des choses comme Ligures, Celtes, Ibères, Latins, Germains, Vikings… puis ensuite une étude sur l’évolution à travers les âges, les époques, l’apport des migrations européennes ou extra-européennes coloniales, le tout soigneusement précédés des définitions basiques comme « metissage », « souche » par exemple, pour que l’on soit sûr de parler et de comprendre chacun la même chose.

Bref une méthodologie scientifique est la moindre des choses que l’on attend de la part d’un chercheur.

QUE NENNI ! On a droit plutôt à un vague discours non prouvé d’affirmations plus idéologiques qu’autre chose, un peu à la maniére de ces savants du XIXe siécle.

Cet article n’est même pas la conclusion de ses recherches, c’est un papier baclé que monsieur Raoult pensait certainement suffisamment brillant par la seule présence de sa signature.

MONSIEUR RAOULT PARLE DE METISSAGE MAIS IL NE LE DEFINIT PAS.

De quel métissage parle-t-il ?

On suppose qu’il s’agit du métissage biologique vu sa fonction.

Le probléme est que Monsieur Raoult, dans cet article, mélange plusieurs genres.

Il laisse dans nos esprits le soin de comprendre ce que l’on veut, et hélàs c’est une définition sensible, culturellement et idéologiquement trés fluctuante, trés floue. Or il aurait fallu qu’il encadre cette notion.

C’est habituellement le B.A.ba de la démarche scientifique quand on tient à respecter la déontologie de sa profession.

Metissage veut dire tout et n’importe quoi, cela va du mélange de types physiques ( et donc certainement d’origine ethniques) distants sur le plan du phénotype à la simple naissance d’un pére et d’une mére de même phénotype mais de nationalités différentes.

Aujourd’hui il faut rajouter à cela le métissage culturel, soit la fusion de plusieurs cultures.

Dans l’esprit idéologique ambiant et politiquement correcte, les deux se mélangent, formant d’ailleurs une troisiéme définition du mot « metissage », finalement celle de Monsieur Raoult (en fait la définition de « métissage » de monsieur Raoult est elle-même un métissage, avouez que c’est génant.)

Or Monsieur Raoult, vous êtes biologiste, restez-en à la notion de « metissage biologique », c’est finalement la seule chose que l’on attend de vous.

LA FRANCE EST UN MYTHE

- Ce « detail » omis, Monsieur Raoult démontre que le Français de souche ne peut exister car les frontières de la France ont été longtemps incertaines et mouvantes:

« la France est une variable géographique instable, un mythe »« Le droit du sang est infondé » du fait des multiples invasions et des migrations économiques. Le métissage est généralisé. « La définition retenue en France….du droit du sol dépend du périmètre du pays au moment où l’enfant nait ou de la nationalité des parents » ,et de conclure: « je redoute que le terme français de souche ne serve qu’à exclure ceux que l’on ne veut pas comme Français.... »

Monsieur Raoult, pour justifier ses dires, évoque briévement l’histoire de la géographie du territoire français pour en conclure que les frontiéres territoriales de la France ayant varié avec le temps, ce pays est un mythe…..

Puisque vous utilisez l’histoire politique et territoriale de ce pays pour expliquer que nous avons à certains moments de notre histoire, englobé ou exclu certaines de nos régions actuelles, et de là englobé ou exclu certaines populations aux phénotypes pratiquement identiques à ceux du peuplement intra-muros, donc favorisant un metissage entre personnes de même origine raciale, je suis trés etonné que vous vous insurgiez contre le fait qu’il existe un courant voulant « exclure ceux que l’on ne veut pas comme Français », c’est-à-dire exclure des gens de quelque chose qui n’est qu’un mythe…

- Il apparait donc que vous introduisez dans votre étude « scientifique » la notion de Nation.

Vous passez de vos références scientifiques de biologiste, science exacte, que l’on ne voit nulle part apparaitre dans votre article mais que vous citez telle l’Arlésienne, à des notions touchant plutôt l’émotion, l’affect comme celle de NATION.

Expliquez moi ce que vient faire l’affect dans votre étude biologique du peuple français?

Car « exclure ceux que l’on ne veut pas comme Français » revient à dire « « exclure ceux que l’on ne veut pas comme Français » dans la Nation française.

Or une nation est un ensemble de personnes vivant sur un territoire commun, conscient de son unité (historique, culturelle, etc.) et constituant une entité politique (dictionnaire de la langue française).

Si l’on suit votre raisonnement, la France étant un mythe (que faites-vous du territoire inclus dans nos frontiéres actuelles ? ), qu’est donc la Nation française? un mythe également ?

Je suppose que oui, il est en effet trés à la mode chez ceux qui ne savent penser tout seul de dénigrer tout ce qui fait notre pays. Pourquoi d’ailleurs? réduire l’ecart que VOUS ressentez entre notre pays et le sous-développement des pays dont sont originaires « ceux que l’on ne veut pas comme Français » » ? Je laisse psychologues et sociologues répondre à cette question, mais il y a du pathologique là-dedans, voire une forme de racisme, un peu à la maniére de Rousseau.

LE FRANCAIS DE SOUCHE N’EXISTE PAS, LA FRANCE N’EXISTE PAS, LA NATION FRANCAISE N’EXISTE PAS.

 Mais alors que sommes nous, qui sommes nous?  Le professeur Raoult vient de nous inventer l’Espéranto biologique!

Cela pourrait faire sourire, si la manipulation n’était aussi grave.

Qu’est-ce qu’une souche, en terme de population? C’est la personne qui est à l’origine d’une famille, d’une suite de descendants. Une souche est à l’origine d’une lignée. Faire souche! C’est aussi une population originaire d’un lieu. Un Français de souche signifie : dont les ascendants sont originaires du lieu.

Il semble que nous soyions de millions comme cela en France, enracinés depuis des générations dans notre territoire mythique, donc des Français de souche, quelles que soient nos origines lointaines ( à l’échelle humaine, 1 génération c’est loin)

Il semble que nous soyions des millions à adopter les mêmes us, les mêmes coutumes, les mêmes valeurs, donc nous sommes de la même NATION.

Vous vous cachez derriére une étude scientifique pour éparpiller un peu partout vos théories politiques insuffisamment réfléchies et vous venez de heurter les Français de souche de la Nation française, les Bretons, les Picards, les Pyrénéens, les Italiens, les Allemands, les Polonais, les Espagnols, les Portugais, etc. qui sont arrivés en France dans l’entre-deux guerres.

Allez donc dire aux descendants des soldats indochinois, africains ou magrébins qui vivent en France, qu’ils ne sont pas Français de souche, ni des Français d’ailleurs, alors qu’ils le sont bien souvent par le sang justement, par le sang versé, pour la patrie, la nation et nos frontières!

En final, Monsieur Raoult, point n’est besoin de chercher d’explication fumeuse assise sur les références biologiques de vos recherches ( pour lesquelles vous nous demandez de vous croire sur parole) pour faire passer un message fortement politisé et utiliser votre nom, votre fonction, pour manipuler les esprits du peuple que nous sommes à des fins idéologiques……et faire croire que c’est cela la Science.

Faites carrément et tout simplement un article politique, cela aurait été plus honnête et vous aurait évité ce ridicule.

Et là, j’aurais été d’accord avec vous.

Car voyez vous, ce qui fait un être humain est son histoire et ce qui fait un Français est l’attachement à des valeurs communes.  Pour répondre à des notions de « droit du sang » de ce parti dont vous ne dites pas le nom, vous répondez « études sanguines »…….Quelle erreur, vous n’avez rien compris et du coup vous plongez vous aussi dans des concepts louches, vous mélangez biologie, histoire, valeurs, coutumes.

Si au final, Monsieur Raoult, vous ne deviez retenir qu’une seule chose de ma réponse, c’est celle-ci:

Quelque soit nos origines ethniques, culturelles ou sociales, une fois passés dans le creuset de la France et une fois intégrés, nous sommes tous des Français de souche! 

C’etait la seule réponse à faire à ceux que vous ne nommez pas.

468 ad

COMMENTAIRES (les commentaires sont modérés AVANT publication)