web analytics

s'abonner: Articles | Commentaires | Email

leader

La délégation générale de l’armement est chargée de remplacer Louvois en moins de 24 mois.(Par Adefdromil)

8 comm.
PARTAGER

La suggestion de l’amiral Edouard Guillaud, chef d’état-major des armées (CEMA) semble avoir été suivie d’effets.

La délégation générale de l’armement (DGA) spécialiste des programmes complexes, vient d’être missionnée pour mettre sur pied un calculateur de solde visant à remplacer Louvois dans un délai de 18 à 24 mois. L’opération devant être conduite à budget constant, il faudra donc ponctionner la ressource ailleurs dans les programmes du ministère.

Madame l’ingénieure générale de 2ème classe (IG2) Caroline Gervais en est le chef de projet.

Cette annonce du ministre, Jean-Yves Le Drian, appelle plusieurs interrogations de fond, auxquelles la communication officielle n’a pas répondu à ce jour.

S’agit-il de simplement de “remplacer Louvois”, dans l’écosystème trop complexe et techniquement non fiable des systèmes d’information ressources humaines (SIRHs) existants,  à nouveau interfacés avec un calculateur de solde ? Cette option apparait très risquée.

Ou bien, s’agit-il de créer un calculateur de solde qui serait connecté à Source, le futur SIRH unique du ministère ? Cette option serait moins aléatoire, mais temporaire et coûteuse.

Dans tous les cas, …  LIRE LA SUITE

468 ad
  1. Cantaloup dit:

    « Il est clair que le nouveau système devra être en capacité d’intégrer des informations complexes, mais nous devons nous-mêmes, dés à présent et collectivement, faire des efforts de simplification. » extrait du discours du MINDEF à Varces ….
    On y arrive. Faire plus simple = sucrer des primes ?
    Mais peut-être est-ce le moment d’intégrer nos primes aux soldes? Alors probablement que la simplification sera mieux entendues … mais je crains aussi le marché de dupes et devinez qui seront les dupés ?

    • Si on veut que les primes soient intégrées à la solde et comptent pour les retraites, il faut en face d’eux une force égale, un contre pouvoir.
      Le Drian joue la montre avec le nouveau logiciel:
      – Celle des elections
      – Celle de la reconnaissance officielle et incontournable des associations de défense des militaires.

  2. On va confier à la DGA le soin de développer le successeur de Louvois.
    Feront-ils les mêmes erreurs que ceux qui ont « fait » Louvois, c’est à dire faire fi de l’existant? L’armée de l’Air solde ses personnels avec le même système depuis de nombreuses années sans qu’il y ait de problèmes. Pourquoi ne pas reprendre les programmes existants et les adapter à l’interarmée? Cela couterai moins cher et serai fonctionnel plus rapidement. A moins que certains EMs ou DRHs voient d’un mauvais oeil de confier leur solde aux aviateurs.

    • Si un « système Air » fonctionnait, ça se saurait.
      Le SIRH Air Orchestra est inopérant.
      Tout est ressaisi à la main en solde à Tours, dans l’ancien logiciel Air GDS, par du personnel motivé qui sait qu’il se fera lourder dès que l’informatique intégrée SIRH unique Source & calculateur nouveau DGA ou ONP sera en place.
      La seule différence par rapport à l’armée de terre ? Les civils des CTAC Terre se sont barrés comme ils ont pu, les militaires du SERPECA Air attendent avec discipline que leurs contrats d’engagement ne soient pas renouvelés.

    • HB : Heureusement pour les pilotes, les mécanos, etc, le système solde de l’armée de l’air fonctionne, certes avec de la saisie manuelle. A vouloir tout interfacer avec le sirh,on arrive a des aberrations comme Louvois. L’armée de l’air , même si elle utilise des procédures et un système ancien, solde ses personnels sans que cela fasse les gros titres dans la presse.

  3. Cantaloup dit:

    Pour l’avoir un peu côtoyée, elle est compétente et déterminée. Le plus important pour elle sera de bien constituer son équipe et d’être bien entourée avec des officiers qui n’aient pas peurs de rentrer dans le lard quand il faudra imposer des changements en profondeur. Ma seule crainte : qu’au nom de la nécessaire correction de la gabegie Louvois, les militaires fassent encore les frais d’une « simplification administrative », ce qu’ailleurs on appelle « droits acquis » et chez nous « privilèges » … comme quoi le syndicalisme dispose d’un langage bien plus riche que le notre !!!

    • Déterminée, acceptons en l’augure.
      Elle va devoir s’imposer à l’extérieur de son équipe.
      Plusieurs deux étoiles se sont déjà cassé les dents sur le SGA et les EMs-DRHs d’armées (mon post précédent).
      Le SIRH unique Source est le premier point clef.
      Il faudra,vraiment que le ministre en personne la soutienne et impose son autorité, sinon… Elle ira aux fraises, comme ses devanciers.

  4. Une polytechnicienne à deux étoiles de la DGA en face d’une cohorte de contrôleurs généraux au SGA et de tous les quatre étoiles DRH d’armées.
    Ça va durement fritter.
    Bon courage à elle.

COMMENTAIRES (les commentaires sont modérés AVANT publication)

ARTICLES RECENTS

ARTICLES LES PLUS LUS

COMMENTAIRES RECENTS