web analytics

s'abonner: Articles | Commentaires | Email

leader

Devoir de mémoire…

4 comm.
PARTAGER

Comme prévu, l’Assemblée Nationale  a adopté mercredi en 1ere lecture le projet de budget de la Défense 2014. Le Drian rappelle que la défense devra faire face à «des choix difficiles » en ces périodes de contraintes économiques « mais que le gouvernement assume car ils sont indispensables» .

« Que le gouvernement assume » ….

Comment un gouvernement peut-il assumer, concrètement ? Un gouvernement a-t-il déjà assumé ses mauvais choix, ou des choix politiques mettant le pays en danger ? Que se passe-t-il quand il assume? Que peut-on réclamer à ces hommes quand leur politique a des conséquences désastreuses ? 

Car la question qui sera posée si ce gouvernement assume un jour quelque chose, c’est d’expliquer comment le sacrifice de l’armée pouvait sauver le pays quand cet argent raclé sur le dos des militaires, sur leur sécurité, et celle des Français, est parti tout droit engraisser l’Education Nationale par la création d’emplois inutiles ainsi que l’a qualifié la Cour des Comptes et dont le nombre est  conforme au nombre d’emplois détruits dans l’armée.

Quand un citoyen s’engage dans un mauvais choix, la justice le rattrape, il ira en prison, on saisira ses biens. Mais vous, Messieurs les ministres de ce gouvernement, quel est votre engagement dans ce choix « difficile » mais « indispensable »? Que risquez-vous? Qu’engagez-vous? Quelle explication valable donnez-vous à cette préférence politique pour l’éducation nationale contre la Défense?

Vous ne risquez que des mots vides de sens et vides de conséquences. Mais nous, nous payons et nous paierons.

Puissent les Français ne jamais l’oublier.

L’armée, elle, a de la mémoire.

 

468 ad
  1. « Rien n’est jamais sans conséquence, En conséquence, rien n’est jamais gratuit. »
    de Confucius

  2. minable mais digne dit:

    « le gouvernement assume » ce sont juste des mots. Et les mots ne sont juste que de l’air.

    Le Drian est un franc-macon obeissant aux ordres du Grand Orient. Et les imperatifs de ce dernier n’ont jamais ete ceux de la France.

    Deux options :

    1 – on continue sur cette voie et c’est la fin de la civilisation occidentale telle que nous la connaissons (revoir l’histoire des empires romains d’occident et d’orient, l’empire chinois, les civilisations pre-colombiennes)

    2 – on sauve le pays, mais les methodes ne sont plus democratiques.

    Cela dit, quand on revient a la base de sa definition, le role d’un etat est d’assurer la securite de ses citoyens. C’est la vocation d’entre-aide de tout groupe humain depuis la pre-histoire.
    Force est de constater que ce n’est plus le cas en France.

    Republique ? Monarchie ? Dictature ? Il s’agit juste du titre de l’emballage. L’important c’est le contenu.

    Aucun systeme ne tient longtemps avec des dirigeants corrompus et des citoyens meprises.

  3. Un bel exemple du devoir de memoire le décret n°2013-853 du 24 septembre !!!

    http://www.petitions24.net/pour_la_defense_de_la_majoration_de_la_rmc

  4. Alpha du Centaure dit:

    Alors que faire ? Dissoudre le parlement ? Anticiper l’élection présidentielle ? Impensable dans un système corrompu, où tout a été bidouillé. Depuis l’Antiquité, tous les systèmes politiques ont été essayés, en général avec plus de malheur que de bonheur.N’ayons pas peur de le dire, la France est en réel danger. Alors que faire ? Sous la Rome antique, en cas de danger vital pour la République, tous les pouvoirs étaient rassemblés dans la main d’un dictateur qui était en fait la résurgence momentanée du roi. Cette fonction ne pouvait excéder 6 mois.Elle correspondait aux dispositions spéciales pour les circonstances exceptionnelles qui aujourd’hui existent dans toutes les constitutions modernes cf l’état d’urgence. Le problème, comme l’analyse parfaitement Etienne Chouard, c’est que la constitution a été conçue par ceux la mêmes qui ensuite nous gouvernent.Etienne Chouard préconise que la constitution soit réécrite par les les citoyens qui auront été préalablement tirés au sort. Dans les faits, c’est engager la France dans une véritable révolution. Est-ce souhaitable ?

COMMENTAIRES (les commentaires sont modérés AVANT publication)

ARTICLES RECENTS

ARTICLES LES PLUS LUS

COMMENTAIRES RECENTS