web analytics

s'abonner: Articles | Commentaires | Email

leader

De la cité au rang des officiers ou l’ascension d’un voyou dans l’armée

2 comm.
PARTAGER

 

« Commande comme tu aurais aimé être commandé. »

Dans cette courte phrase, tout est dit. J’ai toujours voulu avoir des chefs justes, exemplaires et compétents et j’ai rarement été déçu. Je ferais tout désormais pour marcher sur les traces de mes anciens qui m’ont appris à me dépasser, à sourire dans la souffrance et à ne pas compter mes heures.

Le capitaine TAYEB, auteur « De la cité au rang des officiers » revient de loin: Il aurait pu être voyou, il a choisi d’être militaire. Son livre n’est pas celui d’une vie hors normes, beaucoup se reconnaitront dans son parcours. Mais c’est le livre d’une volonté, celle de se dépasser, celle de sortir d’un chemin tout tracé dicté par la misère sociale, la malchance. Son acharnement, son travail et les possibilités qu’offre l’armée pour ceux qui ne ménagent pas leurs efforts lui ont permis de passer d’engagé volontaire à capitaine, de gravir en 17 ans tous les échelons y menant et de faire un métier qui le passionne encore aujourd’hui.

Tout au long de ces pages transparait ce désir de servir la France, de donner le maximum à l’armée qui lui a permis cette vie et d’être exemplaire pour ses subordonnés. Ce livre se lit sans aucun ennui. Le but n’est pas de faire paraitre une énième analyse critique de l’armée, celles-ci remplissent suffisamment les blogs, sont généralement hermétiques à ceux qui composent l’essentiel de l’armée et n’apportent rien voire ne servent à rien car souvent écrites essentiellement pour occuper une retraite qui devrait plutôt servir à réfléchir à défaut d’être utile.

Le livre du capitaine Tayeb est un témoignage : l’armée joue encore son rôle d’ascenseur social, pour peu qu’il y ait la volonté de le prendre. Rien n’est du, voila ce que dit le capitaine Tayeb, à vous de saisir votre chance. Il s’est battu, il a gagné. Le capitaine Tayeb ne se pose ni en modèle ni en exemple, c’est juste un témoin.

S’il est un livre que l’on devrait faire lire aux jeunes recrues c’est celui-là avec ce simple message: allez aussi loin que vous voulez ou que vous pouvez mais allez-y avec le plaisir d’apprendre, de comprendre et de servir.

Vous pouvez deviner que ce livre m’a plu (on souhaite même que le capitaine Tayeb ne s’arrête pas à celui-là). Il est rare quand j’en conseille un, mais celui-là vous pouvez y aller les yeux fermés.

Il est ICI 

 

468 ad
  1. Bonjour, suite à la promotion du livre sur votre site je l’ai commandé et lu en 2 jours tellement il est intéressant.

  2. Et j’en suis un descendant direct ! MERCI A L ARMEE Je luis doit TOUT

COMMENTAIRES (les commentaires sont modérés AVANT publication)