web analytics

s'abonner: Articles | Commentaires | Email

leader

Bigeard (1/6)

12 comm.
PARTAGER

Je vous propose de le suivre sur les pistes d’Indochine et d’Algérie, et de vous raconter les discussions que j’ai eues avec lui dans les années 90 quand j’ai démarré dans la carrière .

La seconde guerre mondiale, l’Indochine, l’Algérie….20 ans de guerre. 33 ans de sauts en parachute, 5 blessures, 2 captivités. Officier le plus décoré de France, Grand-Croix de la Légion d’honneur, secrétaire d’Etat à la Défense, député pendant 10 ans, président de la commission de la Défense à l’Assemblée Nationale.

Il a consacré sa vie entière à la défense de la France.

Au matin du 18 juin 2010, pour le 70ème anniversaire de l’appel d’un autre général, le Para le plus médiatique de France est retourné au ciel. Ultime pied de nez à l’histoire, lui qui avec sa grande gueule, sa gouaille, sa décontraction insolente et un charisme inégalé ne s’est rien épargné, ni la sueur, ni le sang, ni la peine pour défendre sa France, toujours à 3000 tours minutes, ignorant samedi, dimanche et vacances, comme il le disait lui-même.

Prenez quelques secondes pour vous souvenir de ce profil, les yeux fixés sur les dunes du désert tâchant de deviner ce que fera le fellagha, coiffé de cette étrange casquette qui porte son nom, la pipe vissée entre les dents, la main dans la poche et la carte coincée sous le bras.

Il souhaitait que ces cendres soient larguées sur Dien Bien Phu, « pour emmerder la France et le Viet Nam ». Bien évidemment le gouvernement du Viet Nam a refusé.

En 2011, Gérard Longuet, ministre de la Défense a suggéré de l’inhumer aux Invalides, mais une certaine frange de la France a fait entendre sa voix par pétition interposée. A peine 10 000 signatures ont fait reculer le gouvernement, alors que Bigeard et son bataillon ont mis des dérouillées à 10 000 Viets.

Ses cendres devraient maintenant être transférées à Fréjus, au mémorial des guerres en Indochine, pour reposer aux côtés de plus de 20 000 de ses frères d’arme. Mais une fois encore une certaine frange de la France fait entendre sa voix par pétition et lettre ouverte interposées pour s’opposer à la cérémonie prévue 20 novembre 2012. Espérons que le gouvernement ne reculera pas encore une fois devant une dizaine de milliers de voix. Ce serait faire injure à ce soldat qui a toujours fait face à l’adversité.

Bien sûr en ces temps de repentance, il lui est reproché « d’avoir été un acteur de premier rang des guerres coloniales, un baroudeur sans principe, utilisant des méthodes souvent ignobles ». Force est de constater que ceux qui n’ont pas osé l’attaquer de son vivant ont maintenant le courage de lui faire un procès posthume. Mais là n’est pas mon propos, et je ne rentrerai pas dans ce débat.

Au contraire, je vous propose de m’accompagner aux côtés de Bruno (indicatif radio de Bigeard), sur la piste de Tu-Lê à Dien Bien Phu, dans les Nementchas et à Alger. Je vous propose de partager avec vous les quelques connaissances que j’ai de ses aventures au service de la France, je vous propose de partager avec vous le récit de ses combats et des discussions que j’ai pu avoir avec lui dans les années 90 quand j’ai démarré dans la carrière , je vous propose de partager avec vous l’image que j’ai d’un de ceux dont l’exemple continue à guider ma carrière.

Alors si vous voulez m’accompagner, jusqu’à cette date du 20 novembre, sur la piste du souvenir de celui qui s’auto-proclamait par dérision « le dernier des cons glorieux »,  sac au dos !

« Un pas, encore un pas….jusqu’au bout » disait-il.

A tous les Diogène, ici Bruno, je vous donne rendez-vous entre Tu-lê et la rivière Noire. Terminé.

LA SUITE : Bigeard (2/6): Tu-Lê, début de l’opération

 

Crédit photo: otomo68.over-blog.com DR

 

468 ad
  1. Toulousaing dit:

    Bonjour,
    Une souscription a été ouverte pour faire un DVD documentaire sur le général Bigeard.
    C’est par ici : http://www.babeldoor.com/dvd-documentaire-general-bigeard
    Pour info.

  2. Bien sûr en ces temps de repentance, il lui est reproché « d’avoir été un acteur de premier rang des guerres coloniales, un baroudeur sans principe, utilisant des méthodes souvent ignobles ».  »

    L’on peut rappeler que c’est bien le pouvoir politique de l’époque qui a envoyé Bigeard guerroyer! Donc après les déclarations politiciennes de circonstance me font bien rigoler!

    Le Général Bigeard a fait la guerre parceque vous politiques l’avez décidés!

    Encore une fois c’est un peu façile, et somme toute minable, de mettre sur le dos de l’Armée vos décisions politiques, au son du « Ah, les méchants militaires »… !

    Le Général Bigeard a servi la France, notre pays, conformément aux lois de la République de l’époque…

  3. BIGEARD est là ou les héros sont justement honorés; il a quitté sans regrets ce monde ou ils sont vilipendés.
    Honneur a toi mon général et par St Michel….

  4. Cette petite citation voulait tout dire en ce 18 juin…
     » …un genou à terre guerrier, un seigneur vient de nous quitter… ».
    Après plus d’un an en Afghanistan (2 séjours), j’ai vu la différence entre un militaire et un soldat. Bruno ėtait un soldat….
    Et pour tous ces biens pensants…j’y ajoute le même bras que Longuet et « mort aux cons ».

  5. Jacques-Daniel DELAIRE dit:

    Le général Marcel Bigeard et ses paras ont glorieusement combattus là où la république les envoyaient, mais d’abord sur le sol de la patrie, ne l’oublions jamais !
    Et par saint Michel…!

  6. VOELTZEL dit:

    J’apporte mon soutien antier au fait que les cendres du Général BIGEARD soient transportées à Fréjus. D’abord en tant que Meusien, ensuite en tant qu’ancien militaire.
    Meilleures et cordiales salutations, merci de nous faire revivre ces souvenirs dont nous n’avons pas a nous repentir!

  7. La France a cette étonnante faculté de pouvoir oublier et cracher aux visages de ceux qui l’ont servi et parfois même de ceux qu’elle a adulée.

    C’est une prodigieuse faculté que de renier ses serviteurs qui faisaient le « sale boulot » pendant que les biens-pensants à l’abri lisait avidement les gros titres des journaux et se félicitait de la « gloire » française…

    Maintenant ces biens-pensants et leurs enfants veulent enterrer c’est partie « honteuse » de leur histoire en rejetant l’opprobre sur une figure qui n’a jamais fait rien d’autre que ce que la France lui demandait…

    Lavez vous bien les mains, mais si vous vous sentez coupable de quoi que ce soit ce n’est pas à nos serviteurs d’antan qu’il faut le reprocher.

    Le souvenir de Bruno dans nos armées reste à son image. Droit, sûr, fier et inébranlable!

    Et par Saint Michel….

  8. La Grenouille dit:

    Comment veux-tu,Diogène, que le guignol qui est a la tête des Armées (qu’il méprise superbement, sans oublier son MINDEF) actuellement, puisse avoir une once de respect pour un soldat même s’il était le général, comme tu le soulignes, le plus décoré de France ???
    Un ancien marin rend hommage à la mémoire d’un des grands militaires que notre histoire a pu connaître.
    Que Saint Michel veille sur lui !

  9. Y aura-t-il un bouquin édité ??
    Merci pour la réponse …

  10. Les héros ne meurent que lorsqu’on les oublie…
    Je ne t’oublierai pas Bruno et je fais en sorte que mes enfants te connaissent.

  11. Respects à Bruno,
    et honte aux margoulins politiciens de le laisser traiter ainsi 🙁

COMMENTAIRES (les commentaires sont modérés AVANT publication)

ARTICLES RECENTS

ARTICLES LES PLUS LUS

COMMENTAIRES RECENTS