web analytics

s'abonner: Articles | Commentaires | Email

leader

Antoine Le Quinio et Nicolas Vokaer du 8eRPIMA, morts pour la France en RCA

2 comm.
PARTAGER

Le ministère de la Défense a indiqué les circonstances du décès de deux camarades du 8eRPIMA de Castres,morts pour la France hier, lundi 9 décembre, à Bangui, RCA:

« Hier soir, peu avant minuit, une section de la force Sangaris a été prise à partie à très courte distance par des individus munis d’armes légères d’infanterie, au cours d’une patrouille menée à Bangui. Les militaires français ont immédiatement riposté. Durant l’échange de tirs, deux militaires français ont été grièvement blessés. Ils ont immédiatement été pris en charge par leurs camarades avant d’être évacués vers l’antenne chirurgicale avancée sur l’aéroport de M’Poko, où ils sont décédés des suites de leurs blessures. »

«Le chef de l’Etat exprime son profond respect pour le sacrifice de ces deux soldats, et il renouvelle sa pleine confiance aux forces françaises engagées, aux côtés des forces africaines, pour rétablir la sécurité en République centrafricaine, protéger les populations et garantir l’accès de l’aide humanitaire», a ajouté l’Elysée.

Il s’agit du  1re classe Antoine Le Quinio, âgé de vingt-deux ans et militaire depuis novembre 2011, avait déjà participé à trois engagements extérieurs en Centrafrique et au Gabon.

Son camarade le 1re classe Nicolas Vokaer, vingt-trois ans, avait participé aux mêmes opérations extérieures. Tous deux, jeunes soldats aguerris et titulaires de récompenses militaires, ont toujours fait preuve de professionnalisme et de sang froid dans la réalisation de leurs missions.

Antoine et Nicolas étaient célibataires et sans enfants.

Un hommage national sera prochainement rendu à nos deux militaires, morts pour la France. Le  colonel Gilles Jaron,porte-parole de l’État-major des armées, s’exprimera aujourd’hui, mardi 10 décembre 2013, à 14h00, au 8 rue Saint-Dominique, Paris 7e.

Reposez en paix camarades.

Nicolas Vokaer

Nicolas Vokaer

Antoine Le Quinio

Antoine Le Quinio

468 ad
  1. Que fait notre Armée dans ce pays indépendant donc souverain ?
    Nos gouvernants sapent le budget de notre Défense dont la vocation est la protection de notre Patrie donc de la France. Ils veulent rétablir l’ordre dans un pays lointain alors qu’ils ne contiennent pas le désordre chez nous.
    Et pendant ce temps là, on se gausse en Afrique du Sud après avoir mis notre drapeau national en berne. Le fera t’on pour nos deux jeunes et courageux soldats qui sont morts pour rien ?
    Honneur à eux .

COMMENTAIRES (les commentaires sont modérés AVANT publication)